Tout savoir sur les tiny houses

tiny houses

Même si ce mouvement a déjà pris beaucoup d’ampleur, c’est la prochaine grande tendance ! Ma sœur en a acquis une et je voulais faire un retour d’expérience ! Mais d’abord, il est important d’introduire le sujet. Ce premier article sera donc l’occasion d’expliquer ce qu’est une tiny house, aborder toute la législation autour, donner des noms de concepteurs, des liens vers des tiny où l’on peut séjourner etc.

Définition

« Tiny » signifie minuscule et « house » signifie maison, c’est donc une mini-maison (ou micro-maison).

Le concept est né aux Etats-Unis dans les années 2000 et on considère qu’elles sont à mi-chemin entre la roulotte et la maison. Arrimées à des remorques, les tiny se tractent avec un fourgon. Pour ce faire, elles ne doivent pas dépasser un poids de 3.5 tonnes, et mesurer moins de 2m55 de largeur et 4m10 de hauteur (pour qu’elles passent sous les ponts). Les superficies peuvent varier de 10m² à 24 m² (avec mezzanine).

C’est un habitat respectueux de l’environnement qui prône une simplicité de vie et la sobriété volontaire.

tiny house
source : pinterest

Changement de vie

La tiny house est généralement choisie pour accompagner un changement de vie. Elle permet d’être mobile donc c’est un gros avantage pour ceux qui aiment voyager mais pas que. Elle peut faire office de dépendance ou de bureau, constituer une pièce supplémentaire pour la maison, être un lieu de vacance. Avec la tiny house, rien n’est figé et tout est possible. Il sera néanmoins plus difficile de s’approcher des villes avec une tiny.

Le gros +, c’est qu’elle donne accès à une vie plus proche de la nature, moins hors-sol, et dans un cadre en général fondu dans un décor naturel.

Malgré cela, la tiny est davantage vouée à un mode de vie sédentaire que nomade car la déplacer et la caler reste un casse-tête. Les propriétaires de tiny qui voyagent avec ne la calent jamais mais à l’intérieur tout doit être fait pour voyager léger et ne pas dépasser le PTAC de 3.5 tonnes (il faudra donc choisir ses options et aménagements en terme de poids).

Différence avec les caravanes

En fonction de sa conception, la tiny house est généralement plus solide et mieux isolée qu’une caravane, il y a de grosses possibilités de personnalisation. La hauteur sous plafond est plus importante même s’il existe des grandes caravanes.

La tiny house constitue un habitat plus écologique et sain de par les matériaux et la construction.

Par contre, les caravanes sont plus facilement déplaçables et les prix plus attractifs, même s’il y a de tout.

Le minimalisme

La place et le petit espace posent toujours beaucoup question dans ce genre d’habitat. Il faut être prêt à se défaire du superflu et retourner à l’essentiel, composer avec ce dont on a vraiment besoin.

Il faut donc faire un tri préalable et se poser les bonnes questions : est-ce que cet objet est utile ? Est-ce que j’ai l’habitude de m’en servir ? Puis-je faire sans ? Ce sont d’ailleurs ces questions que je me suis posée pour constituer ma garde-robe capsule automne/hiver.

Il est vraiment important d’avoir conscience de tout ça, car la tiny house n’est certainement pas adaptée à tous. Il existe une multitude de documentation, groupe d’échanges, blog autour du minimalisme et il y a moyen de trouver de chouettes astuces.

tiny houses
Source : extra space storage pinterest

Il faut aussi miser sur l’agencement intérieur, pour qu’il soit le plus fonctionnel possible et prendre le temps d’y réfléchir. On optera plutôt pour des matériaux légers, des rangements en hauteur ou intégrés, des éléments amovibles (tables, escalier, rangements…). 

Tout en veillant à ne pas surcharger la tiny avec du poids inutile et surtout bien le répartir.

Aussi, il peut être intéressant de créer un petit abris extérieur pour ranger des choses qui ne craignent pas.

Le coût

Les prix vont varier en fonction de la taille de la tiny mais aussi des matériaux utilisés, des options choisies et de la personnalisation.

Une tiny house en auto-construction coûtera évidemment moins cher que si on passe par un concepteur professionnel de tiny. Là, il faudra compter entre 45 000 € et 85 000 € pour une tiny clé en main. Mais, pour certains concepteurs de tiny, le prix peut monter jusqu’à 95 000€.

Pour une tiny hors d’eau hors d’air, le coût sera moins important. Le concepteur fournit la structure déjà fabriquée et la suite de la construction revient au propriétaire. Le hors d’eau hors d’air comprend l’ossature, la remorque, le sous-plancher, la charpente. Vous trouverez plus d’informations sur les différentes possibilités ici. 

 

Cela reste tout de même un beau budget ! D’autant qu’il faut aussi penser aux coûts indirect : le terrain, l’assurance, l’assurance de la remorque, l’ameublement, les chandelles pour caler la tiny etc.

Il est possible d’obtenir un crédit pour payer sa tiny house. Cela va dépendre des banques, c’est possible, mais il faut chercher..

Il faut tout de même savoir que certains concepteurs proposent des facilités de paiement.

 

Trouver un terrain

Il est fortement conseillé d’avoir un terrain avant de se lancer dans le projet d’acquisition d’une tiny car beaucoup ont dû le stopper. Et d’autres, malgré le fait qu’ils sont propriétaires de leur terrains, se sont tout de même vus refusé leur demande par la mairie.

Il y a des annonces de terrains à louer sur ce site et les prix sont super chers. Je pense qu’il vaut mieux en acheter un si on a l’intention de s’installer sur du long terme. Mais, pour du court terme, ça peut-être une bonne alternative.

L’éco-volontariat ou tourisme participatif, permet des échanges de service entre particuliers, exemple : travail dans des fermes en échanges du prêt de terrain.

Il arrive aussi que certaines mairies prêtent des terrains mais faut-il encore les trouver. Certaines personnes présentent des projets à des mairies qui acceptent car ils veulent encourager ce type de projet.

Et sinon, il reste aussi le traditionnel Le bon coin ou encore le bouche à oreille.

Mais, avant cela, il faut connaitre la législation car il y a des choses à savoir avant d’installer une tiny sur un terrain.

tiny houses
source : archdaily

La législation

Les tiny houses ne font partie d’aucune catégorie d’habitat connue. Elle vont davantage se rapprocher de la législation des caravanes.

« Depuis 2014 et la Loi Alur, l’état reconnait une existence à la plupart des habitats légers dont les Tiny Houses, les roulottes et les yourtes, cependant il reste un flou juridique qui ne permet pas toujours de savoir exactement et selon les communes ce qui est permis de faire ou non. »

Vous trouverez beaucoup plus de détails au sujet de la législation ici, ou encore ici.

Tiny House France est un site d’information sur le mouvement tiny house. C’est une mine d’or ! Ma tiny house est un site très bien fait aussi. Ce sont sur eux que j’ai trouvé le plus d’informations.

Les permis

La tiny est sur roue et n’a pas de fondations au sol. De ce fait, elle peut être placée sur un terrain constructible ou non constructible. Dans les deux cas, il faut faire une demande en mairie.

Pour un terrain constructible il faut déposer une déclaration préalable de travaux auprès de sa mairie.
Pour un terrain non constructible, il faut une autorisation de stationnement prolongé ou renouvelable tous les 3 mois.

Pour ce qui est du transport, il faut un permis BE pour déplacer la tiny. Il s’agit d’un permis spécial pour les voitures avec remorques de plus de 750 kg. Pour en savoir plus sur le permis BE, vous pouvez jeter un œil ici.

Pour déplacer un poids supérieur à 3.5 tonnes, il faut faire venir un convoi exceptionnel.

tiny houses

Les assurances

Il faut une assurance pour la déplacer et une assurance habitation lorsqu’elle est posée au sol car elle devient une habitation à part entière.

Par contre, il y a peu d’assurances qui le font. Certaines n’assurent pas les 3.5 tonnes, certaines ne le font tout simplement pas ou ne connaissent pas. Il arrive aussi que certaines ne souhaitent assurer la remorque uniquement si le véhicule tracteur est assuré chez eux également.

Suite à ses recherches, ma sœur, a trouvé la MATMUT et la MAIF. Son choix s’est porté sur la matmut. Elle paye 28 € par mois (pour les deux assurances).

Les concepteurs de tiny house

Les suivants sont les plus connus et ceux qui ressortent le plus dans les résultats de recherche

  • Baluchon, une entreprise 100% artisanale française. C’est, je dirais, la plus connue.
  • La tiny house, premier constructeur de tiny houses en France, par l’ancienneté et par le nombre 
  • Quadrapol, ma sœur a fait appel à eux et je prévois un article retour d’expérience 
  • Tiny house concept dans le Puy-de-dôme, Auvergne. Ils se trouvent non loin de chez moi 
  • Les tiny houses de petit Jean, Ariège, Occitanie 

Sur cette carte interactive de la France, toujours sur le site Tiny house France, on retrouve les concepteurs de tiny, des auto-constructeurs ou des habitants de tiny house. 

Les tiny d’occasion

Certains l’achètent de seconde main et on retrouve pas mal d’annonces par ici.

Mais il faudra tout de même vérifier quelques points comme l’homologation de la remorque ; le poids à vide et équipé ; la taille ; les matériaux choisis pour qu’ils résistent au temps ; la répartition des charges ; l’étanchéité etc.

L’auto-construction

Beaucoup se lancent dans l’aventure et cela a plein d’avantages.

On peut agencer sa tiny comme bon nous semble, sans contrainte et à son goût. Cela permet aussi de réduire le coût. Il y a aussi le plaisir de faire soi-même et d’acquérir une expérience hyper enrichissante mais, pour cela, il faut du temps devant soi et être bricoleur donc ce n’est pas à la portée de tous. 

tiny houses
Plans trouvés sur le site tiny house france.org

Il y a pleins de ressources ici, notamment des plans gratuits, une aide au calcul des matériaux de construction, liste des outils dont on a besoin, infos sur la plomberie, l’assainissement, l’installation solaire et électrique etc. Ce site est également intéressant.

Certains concepteurs de tiny proposent aussi l’option auto-construction. Ils peuvent fournir des remorques ou des matériaux.

 

On parle des tiny !

Les comptes ou chaine youtube à suivre

Le compte instagram de Vg.venus

Le compte instagram de Les agités du bocal

Le compte instagram d’Aire sans limite et leur chaine youtube

La chaine youtube d’Alexandre Leroux 

Les reportages et émissions

Il y a aussi eu un reportage sur zone interdite (M6) au sujet des maisons écologiques et il y avait une partie sur les tiny.

Aussi, j’ai découvert une série d’épisodes sur les tiny animée par John Weisbarth, spécialiste de la rénovation aux Etats-Unis et diffusée sur C8.

D’ailleurs, Ikea a lancé sa tiny house de 17m², autant dire qu’ils y ont vu le potentiel ^^ mais il y a beaucoup d’incohérences. Alexandre Leroux a fait une vidéo sur leur tiny. Et, on peut faire une visite 3D ici.

Voici à quoi elle ressemble :

tiny house

Groupe facebook

Il existe pas mal de groupe facebook de tiny mais beaucoup sont américains. J’ai rejoint le groupe Tiny house France et il y a une belle communauté de 13 000 personnes. Voici le lien du groupe. 

Pour vivre une expérience en tiny lors d’un séjour :

  • La tiny du parc à Saint Symphorien des monts en Normandie, je l’ai découverte via instagram
  • Les cabottes, hôtel de tiny houses au milieu du vignoble bourguignon. Chaque cabotte est équipée d’un bain nordique privatif 
  • Parenthèse Tiny house, dans la forêt d’Orléans. 

Sur le site Green go, alternative écologique à Booking et Airbnb, on retrouve 16 tiny houses à découvrir. Ou encore sur le sur le site Tiny housefrance.org.

Il existe une multitude d’habitats alternatifs mais celle-là prend beaucoup d’ampleur. Il y aurait encore beaucoup à dire mais voici les grandes lignes. Si vous voyez des choses à ajouter ou si vous avez des questions spécifiques, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

Je partagerai prochainement un article retour d’expérience avec le concepteur de tiny Quadrapol.

 

Vous connaissiez les tiny houses ? Que pensez-vous de ce mode de vie ? 😀

les tiny houses
Si vous souhaitez enregistrer cette épingle sur pinterest, survolez l’image.

One Reply to “Tout savoir sur les tiny houses”

  1. Coucou,
    Je connaissais le concept mais c’est vrai qu’il y a plein de « détails » à savoir avant de se lancer. Et ça n’a pas toujours l’air d’être évident ! En tous cas je vois beaucoup d’avantages aux tiny houses. Je pourrais m’y imaginer si ma vie était différente sur certains points. J’ai hâte d’avoir ton retour sur le concepteur de tiny house auquel a fait appel ta soeur !

Laisser un commentaire