Déodorant maison naturel et les alternatives

Il y a quelques semaines, des chercheurs suisses ont révélés une étude alarmante sur le lien entre les sels d’aluminium (perturbateurs endocrinien) et les cancers, mais ce constat ne date pas d’hier. 

Pour faire rapidement le point :

Un anti-transpirant a pour rôle de resserrer les pores pour empêcher la sueur de couler. Les produits étiquetés « anti transpirant » auront de très grandes chances de contenir du sel d’aluminium.

Quant à l’alun, c’est un sel d’aluminium, la pierre d’alun est donc dangereuse.

De plus, les transferts d’aluminium sont plus importants après l’épilation car ils sont susceptibles de traverser la peau.

Le déodorant quant à lui, diminuera ou supprimera l’odeur générée par les bactéries. Car ce sont les bactéries qui sont responsables des odeurs. La transpiration ne sera pas empêchée et tant mieux car c’est un processus naturel. Mais il y a tout de même 80 % des déodorants du commerce qui contiennent des sels d’aluminiums 😡

Appliquons donc le principe de précaution et composons nous même notre déodorant pour contrôler ce qu’il y a dedans.

Déodorant maison naturel

Ingrédients pour 100g de déodorant :

30g de bicarbonate de soude très fin : neutralise les odeurs corporelles

20g de fécule de mais : absorbant

30g de beurre de karité : apporte de l’hydratation

5g de cire d’abeille ou végétale : tenue, stabilité face aux changements de températures

20g d’huile de coco : antibactérienne (elle devient liquide au delà de 25 °C)

15 gouttes d’huiles essentielles de palmarosa : antibactérienne

J’ai pris de la cire d’abeille mais on peut aussi prendre des cires végétales qui feront aussi bien l’affaire et restent dans la même fourchette de prix : cire de candelilla, cire de carnauba, cire de riz…

Remarque sur le bicarbonate de soude : le choix sera important. La première fois que j’ai essayé cette recette, j’ai utilisé du bicarbonate alimentaire non fin. La texture de ce premier essai était donc granuleuse et moins agréable. Par la suite, j’ai mixé mon bicarbonate alimentaire non fin, de façon à ce qu’il soit en poudre. Attention à ne pas prendre de bicarbonate de soude technique, même si la poudre est fine, car il faut l’utiliser seulement pour l’entretien de la maison. (❌ Pas d’usage corporel)

Il peut arriver que certaines personnes fassent une réaction au bicarbonate de soude sur le long terme et voir apparaître des tâches brunâtres puis des démangeaisons. Il faut arrêter le bicarbonate, on peut également faire cette recette sans.

Recette :

– Faire fondre l’huile de coco avec le beurre de karité et la cire au bain marie

– A côté, dans un saladier, mélanger les ingrédients secs : bicarbonate de soude et la fécule de mais

– Y ajouter le premier mélange huile/beurre/cire, bien mélanger

– Ajouter les 15 gouttes d’huiles essentielles

Mettre la préparation dans un bocal en verre ou la mettre dans un moule pour que ça forme un déodorant solide.

Je le met environ une heure au frigo après fabrication pour que la matière se solidifie bien.

 

Application et conservation :

On peut ensuite le conserver dans la salle de bain, pas besoin de le mettre au frigo.

S’applique au doigt sous l’aisselle comme une crème ou un baume. Peu de matière suffit.

Il se conserve et dure plusieurs mois.

Depuis juillet 2016, nous sommes deux à l’utiliser et il reste plus de la moitié. C’est donc très rentable en terme de durée d’usage.

Efficacité :

Je suis très satisfaite de l’efficacité de cette recette depuis que je l’utilise. C’est très absorbant et je n’ai sentie aucunes odeurs jusqu’à maintenant. Je dirais même qu’elle dépasse l’efficacité de certains déodorant du commerce et en prime c’est plus sain 😁

Coût : Coût total avec les produits que j’ai acheté chez natureo (12 € les 100g de beurre de karité bio quand même) : 4.47 € ; Coût total calculé avec des produits aromazone : 1.79 € (4 € les 100g de beurre de karité bio)

Merci à ma cousine Chantal de m’avoir partagé cette recette de déo maison. Maintenant que je l’utilise depuis le mois de juillet 2016, je la vois passer régulièrement sur les publications instagram/facebook, mais sans le beurre de karité. Donc je pense qu’on peut faire l’impasse dessus si on veut réduire le nombre d’ingrédients mais aussi le coût.

 

Alternatives naturelles aux déodorants :

Vinaigre de cidre : antiseptique et astringente

Hydrolat de menthe poivrée : il s’agit d’une eau de distillation

Bicarbonate seul

Une rondelle de citron : antibactérien

Un spray d’alcool pour les peaux qui le supportent

L’huile essentielle de palmarosa : déposer une goutte sur le doigt et appliquer pure sous l’aisselle. Forte action antibactérienne (faire un test allergique au préalable : verser 2 gouttes d’HE au creux de votre coude, si au bout de 48 h il n’y a pas de réaction allergique ou de rougeurs, tout va bien 👍)

Sinon, il y a des marques telles que « Clémence et Vivien » ou encore « Lamazuna » qui proposent des déodorants solides naturels faits mains et dont je ne vois que de très bons avis. Donc si vous n’avez pas le temps ni l’envie de faire votre déo, foncez chez eux 😊 Le site slow cosmétique propose également une belle sélection.

Et si l’envie vous dit de jeter un oeil sur mes dernières découvertes pour une salle de bain zéro déchet, c’est par ici.

Alors vous avez envie de tenter ? 😉

Déodorant maison naturel

Cet article contient des liens affiliés

16 Replies to “Déodorant maison naturel et les alternatives”

  1. Hello,
    Perso cela fait 12 ans que je fuis les deos contenant de l’aluminium, quelque soit sa forme. Donc aussi les pierres d’alun. Il y a heureusement des deos bio qui sont conformes à ce critère. Sinon pourquoi pas je testeraisbien ta recette

    1. Hello 🙂 merci pour le commentaire. Oui, heureusement qu’il y en a des conformes, parce que si on doit tout faire soi même c’est long 😉

  2. Respecter son corps devrait être le premier devoir de tout être humain…merci pour ces leçons de bien être et de santé…

    1. Merciii du commentaire. Gros bisous 🙂

  3. Super article 👍🏾. On ne se rend pas compte de la dangerosité des sels d’aluminium et surtout des « anti-transpirant ». C’est effarant😞. Dès que mon baume actuel sera fini, je testerai ta recette 😉. Merci pour ce partage.

    1. Merci à toi pour ton commentaire 🙂 tu me diras ce que tu penses de la recette. En plus, il me semble que tu as celui de Clémence et Vivien ☺

  4. Merci pour cette recette ! Le choix des déo sans sel d’alu est très restreint selon moi dans le commerce et perso, ils sont moins efficaces (sous mes aisselles !!! ) Alors, je vais noter la recette toujours très bien expliquée et la tenter 😉

    1. Merci beaucouuup pour le commentaire 😉

  5. Il faut absolument que j’essaye !

  6. Moi qui pensais que la pierre d’Alun était saine… Eh bien franchement je suis bien tentée d’essayer, parce que très franchement à chaque fois que je mets du déo, je pense à sa nocivité…

  7. Faire son propre déo? Wouah, je n’y aurais jamais pensé. Merci pour ce partage. Voici un concept plus intéressant que les déo du marché qui agressent plus qu’autre chose.

    Marion (http://blondes-and-litteraires.over-blog.com/)

  8. J’avoue ne pas encore avoir la motivation de le faire moi-même… du coup j’ai prévu d’en acheter un tout fait ^^ Je ne connaissais pas la marque « Clémence et Vivien », je vais regarder merci 🙂

  9. […] Déodorant maison naturel et les alternatives […]

  10. J’en ai testé un avec de l’huile de coco, de l’arrow-root et du bicarbonate de soude, et pétard, quelle efficacité !
    Le prochain je le tenterai peut-être avec l’huile essentielle que tu conseilles !
    Merci !

    1. Super 🙂 je ne doute pas de l’efficacité avec les ingrédients que tu as utilisé 🙂

  11. […] Déodorant maison naturel et les alternatives […]

Laisser un commentaire