Adopter une démarche zéro déchet : les premiers pas

Le 7ème continent, vous en avez entendu parlé ? C’est comme cela qu’on appelle l’étendue de déchet plastique qui flotte dans les océans et qui représente 6 fois la France. Cette étendue atteint par endroit 30 mètres de profondeur. Et offre 5 kg de plastique pour 1 kg de plancton (chiffres 2014)Des millions d’oiseaux, de poissons et de mammifères marins meurent suite à l’ingestion de ces déchets.

A notre échelle, nous pouvons chacun faire notre part pour la planète, il faut juste s’en donner les moyens. C’est ce qu’on fait Béa Johnson et sa famille. Elle est l’auteure du livre « zéro déchet« , et y explique comment sa famille a réussis à limiter ses déchets à moins de 1 kg par an.

Adopter une démarche zéro déchet

Ce qui dépasse l’entendement, quand on sait qu’un français jette 350 kg de poubelle par an

Ce que je retiens du livre de Béa Johnson :

Elle a mis en pratique 5 grands principes pour prendre le problème des déchets à la « racine » : ne pas les faire rentrer chez soi :

1) Refusez ce dont vous n’avez pas besoin (les articles à usage unique, les publicités, les tickets de caisse etc.)

2) Réduisez/Simplifiez ce dont vous avez besoin (évaluer notre consommation pour pouvoir mieux se débarrasser du superflus, restreindre sa consommation, il s’agit ici de désencombrer son intérieur et de réfléchir à l’utilité de chaque objet : devenir minimaliste.) Par exemple : donner ou vendre des vêtements dont on ne se sert pas, des dvd qu’on ne regarde plus, des livres qu’on ne lit plus, des services à thé qu’on a en triple…

3) Réutilisez ce que vous consommez (allonger la durée de vie des objets (réparer, récupérer), acheter d’occasion, acheter des objets réutilisables, éviter la consommation inutile, etc.) Par exemple : en finir avec la vaisselle jetable, les essuies tout et opter pour des objets durables.

4) Recyclez(/triez ses déchets) ce que vous ne pouvez ni refuser, ni réduire ni réutiliser (on ne peut pas compter sur le recyclage pour contrer le problème des déchets. La production et le recyclage de matières plastiques sont très polluantes, d’autant qu’elles ne sont pas recyclables à l’infini et finiront irrémédiablement à la poubelles).

5) Compostez le reste (30 % des poubelles sont constituées de déchets organiques)

Que cette démarche soit réaliste ou non, l’important est de ne pas y être fermé et de prendre conscience petit à petit de nos gestes. Il faut commencer à « penser zéro déchet » car le système actuel n’est pas durable. Donc le recyclage c’est bien, mais le minimalisme et la réduction des déchets c’est mieux ☺

 

En plus, il n’y a que des avantages à tendre vers le zéro déchet. Certes, ce sera un investissement de temps et une organisation au départ mais bénéfique pour la suite à bien des niveaux :

– Gain de temps : Moins d’entretien du logement car moins d’encombrement

– Gain d’argent : faire des économies en réutilisant et en étant dans une optique minimaliste

– Mode de vie sain

– Satisfaction de faire quelque chose de bien pour la planète

 

Pour commencer :

– Dire stop à la pub : les Français reçoivent en moyenne dix milliards d’imprimés publicitaires chaque année : la plupart se retrouvent à la poubelle sans même avoir été ouverts. Télécharger l’autocollant stop pub officiel : ici ; ou s’en créer un soi-même. On peut toujours regarder la pub sur internet  😁

Adopter une démarche zéro déchet

– Bannir les gobelets et bouteilles en plastique : passer à la gourde en acier inoxydable  ou au thermos. Boire l’eau du robinet, utiliser des carafes filtrantes, du charbon binchotan ou des perles de céramiques

– Bannir le sopalin/serviettes en papier et privilégier les serviettes et mouchoirs en tissus

– Privilégier le fait maison, et en plus c’est meilleur : faire des plats simples avec peu d’ingrédients et en grande quantité pour que ça dure plus longtemps

–  Couper et congeler dès qu’un fruit ou légume commence à pourrir

– Congeler le surplus de sauce dans des bacs à glaçons ou dans des petites barquettes (ce sera facilement réutilisable)

– Se servir de papier cuisson réutilisable ou ne pas s’en servir tout court ☺

– Prévoir un tote bag/sac réutilisable dans son sac à main ou sa voiture

– Fini les sacs plastiques : se confectionner ses propres sacs ou les acheter. Voici mes nouveaux petits sacs  à vrac

Adopter une démarche zéro déchet

– Privilégier les achats en vrac : la principale source des déchets sont les emballages. La plupart des magasins bio sont équipés de rayons « vrac », mais les grandes surfaces s’y mettent

Adopter une démarche zéro déchet

– Cultiver ses aromates

– Faire un compost si cela est possible

– Ne pas jeter ses boites d’œufs :  elles se compostent ; ou alors certains magasins bio les récupèrent pour les mettre à la disposition de ceux qui le souhaitent

– Réduire les emballages dans la salle de bain : utiliser du savon au lieu d’un gel douche (en plus, ils sont plus sains pour la santé). Ils sont vendus sans emballage dans les magasins bio. Retrouvez ici une liste de plus de 70 marques qui proposent des savons saponifiés à froids. Utiliser des shampoings solides.

Adopter une démarche zéro déchet

– Faire ses cosmétiques et ses produits d’entretien maison : permet de contrôler ce qu’on y met, c’est économique et écologique et ça ne prend pas plus de temps que ça si on en fait en grande quantité

– Passer aux cotons lavables et oriculi

 

 Atténuer l’épuisement des ressources :

– Passer aux factures et relevés électroniques pour limiter l’envoi de courrier et le stock de papier

– Se constituer une pile de brouillons : ne pas jeter une feuille de papier quand l’autre face n’est pas utilisée. Et le gâchis est encore plus significatif à l’échelle des  entreprises. 346 kg de papier est utilisé en France chaque seconde, ce qui nous classe au 24ème rang mondial de consommation de papier

– Privilégier les douches rapides. Il existe de nouveaux pommeaux de douches qui clignotent lorsque ça fait trop longtemps que vous faite couler l’eau, ou des pommeaux qui réduisent le débit de l’eau. Pour économiser l’eau de sa douche, Béa Johnson remplit des bassines en attendant que l’eau chauffe

Adopter une démarche zéro déchet

« Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas tout faire qu’on ne doit rien faire » Bénédicte, co-auteur du livre »famille(presque) zéro déchet, ze guide ». Ce sera d’ailleurs ma prochaine lecture 🙂

Alors, que pensez-vous du zéro déchet ? Simplifier sa vie c’est l’enrichir, êtes vous prêts ? 😉

10 Replies to “Adopter une démarche zéro déchet : les premiers pas”

  1. La route du zéro déchet peut paraître inaccessible actuellement mais toutes les révolutions ne se font qu’avec des légions de bonne volonté…Alors à cœur vaillant rien d’impossible !

  2. Petit à petit, on peut vite progresser dans la démarche et quand les pas sont faits, on revient rarement en arrière !
    Je note la citation de Bénédicte qui est très juste !

  3. ou comment faire mieux avec moins 😉
    bravo à vous

    1. Merci du commentaire 🙂

  4. Guilbault Isabelle dit : Répondre

    Article très étayé ! Merci beaucoup ! Le zéro déchet, on y travaille !!!! Mais pas facile dans notre société de consommation… A chacun d’entre nous de réfléchir à une attitude responsable ! Compost, les poules au fond du jardin, sacs recyclables, je fais mes yaourts maison, une gourde pour chacun de mes trois enfants, une boîte à goûter, achats au magasin bio, ou produits locaux autant que possible… Achats ou ventes sur des sites d’occasion comme le bon coin afin de donner plusieurs vies aux objets ! Les vide-greniers, c’est très bien aussi ! Et mes loulous sont contents d’avoir entre les mains des livres déjà lus par d’autres enfants (l’essentiel, c’est de lire, non ?!!!). Ils portent des habits qui ont déjà été portés, et cela leur semble normal pour eux, puisque eux-mêmes prêtent leurs vêtements aux copains ! Et je retiens cette citation : « Ce n’est pas parce qu’on ne peut pas tout faire qu’on ne doit rien faire » MERCI pour cet article !!!!!

  5. La partie sur « remplir des bassines d’eau pendant qu’elle chauffe » me fait réfléchir. Il faut que je m’équipe car l’eau de ma douche met vraiment beaucoup de temps à chauffer.

  6. […] Adopter une démarche zéro déchet : les premiers pas […]

  7. […] Adopter une démarche zéro déchet : les premiers pas […]

  8. Totalement d’accord avec ces initiatives ! Le déclic est venu pour ma part le jour ou je me suis mise à composter et que j’ai pris conscience que quaisment tout ce que je jettai etait de l’emballage et petit à petit j’ai tout changé les gels douches et shampongs contre du solide, un oriculi, des brosses à dents en bambou, du dentifrice solie et bien d’autre et l’effort n’est vraiment pas si difficile 🙂
    Belle soirée
    Bises

    1. Je trouve aussi que l’effort n’est pas si difficile et c’est tellement satisfaisant de se dire que tout ceci n’est pas vain 🙂
      Bravo pour tout ce changement et cette prise de conscience.
      Bizz 🙂

Laisser un commentaire