Pourquoi et comment bannir le coton dans la salle de bain ?

Aujourd’hui je viens parler cotons 🙂 Et si on commençait l’année avec une bonne résolution ? les supprimer ! La production du coton ne se fait pas sans impact sur l’environnement. Sa culture consomme 24 % des pesticides mondialement produits (c’est énorme comparé au pourcentage de terre cultivé : 2 à 3 %)

J’ai découvert que le Bénin est un gros cultivateur de coton, (la culture du coton représente 90 % de leurs recettes agricoles) qui utilise massivement des pesticides. Tous les écosystèmes sont touchés et l’eau est très polluée. Les cas d’intoxications et de décès sont nombreux (un peu de lecture si ça vous dit : ici). 

Et pour être si blanc, le coton est blanchi avec du chlore ou des azurants chimiques. Pour ce qui est de la teinture du coton (pour la création de textiles) elle exige l’utilisation de métaux lourds (chrome, plomb…) et une énorme quantité d’eau. Pour produire un tee-shirt, il faut 2500 litres d’eau, sans compter l’émission de CO².

Imaginons donc la catastrophe pour notre santé et l’environnement 😷

 

Alors, pour prendre le problème à la source que faire ?

Déjà bannir l’utilisation de coton/disque de cotons dans la salle de bain et réduire notre participation à ce désastre. Pour ça : investir ou se créer ses cotons lavables. Et comme j’aime la couture, je les ai crées 😊

J’ai commandé mes tissus éponge de bambou sur le site tiloudou (ici). Les tissus sont certifiés oeko tex.

Les labels

La fabrication de textiles induit l’utilisation de produits chimiques dangereux. En effet, nos exigences de consommation ne vont pas sans l’utilisation de substances nocives : on veut des couleurs à la mode, une facilité d’entretien, des textiles durables etc.

Avec le label OEKO TEX (« confiance textile »), nous avons la garantie que ces textiles sont sans risques pour la santé et l’environnement. Mais ce label ne certifie pas une production de textile BIO.

C’est le label GOTS qui le certifie. Il s’agit du label international de référence pour les textiles biologiques, notamment pour le coton bio, depuis 2008. Il garantit l’origine biologique des fibres et assure une production socialement responsable (application des principes de l’Organisation internationale du Travail) et respectueuse de l’environnement via l’interdiction de certaines substances toxiques. Plus d’information sur ce label ici. (La production de coton biologique nécessitera moins d’eau et de produits chimiques)

Sur le site Tiloudou, j’ai pris du bambou car je voulais quelque chose de tout doux, mais ils vendent aussi d’autres type de tissus (en bambou ou autre fibres naturelle) : micro-éponge de tencel, molleton de chanvre, micro-éponge de coton bio, éponge de coton.

EDIT le 18/02/18 : j’ai découvert par la suite que ce genre de fibre de bambou, ou d’eucalyptus (tencel) sont des fibres artificielles. La transformation de ces matières premières implique l’utilisation de produits chimiques dangereux pour la santé et l’environnement et utilise beaucoup d’eau. Je n’en rachèterais donc pas.

 

Voici mes petits cotons lavables : j’ai cousu des carrés de 10 cm sur 10 cm. J’ai inséré des petits rubans dans la couture (acheté chez action), mais au fil des lavages ils ne tiennent pas donc pour les prochains, j’ai fais sans.

bannir le coton

Voilà comment faire :

1- Assembler deux carrés ensemble et faire une couture à 0.5 cm du bord en veillant bien à laisser une ouverture d’au moins 2/3 cm pour pouvoir le retourner ensuite

2- Une fois la couture effectuée, couper les coins et le surplus de tissus. Et retourner la matière par l’ouverture de 2/3 cm que l’on a laissé

3- Finaliser la couture en assemblant les deux bords non cousus

 

bannir le coton

 

Où en trouver si on veut en acheter :

– doux comme du coton, boutique Etsy

– lamazuna

– les tendances d’emma

– sur le site etsy.fr, on retrouve plein de petits créateurs qui en vendent aussi

bannir le coton

Voici mes petites lingettes démaquillantes Lamazuna que j’ai gagnées lors du concours de Little Banana (son blog ici, il est vraiment très chouette).

Elles sont super douces et la matière accroche bien, ce qui permet de tout enlever. Il y a une face crème et une face rose, j’adore 😍 Si vous avez l’occasion d’en acheter, foncez ! Merci encore Little Banana 🙂 

On peut aussi se servir d’éponge Konjac (venue du Japon), une alternative plus écologique que les cotons jetables. Il s’agit d’éponge 100 % naturelle et végétale qui a pour propriété d’être exfoliante. Le seul problème est qu’elle a une durée de vie de trois mois donc c’est moins rentable que des cotons lavables qui vont durer plusieurs années. Les prix varient entre 6 et 15 €.

On en trouve facilement en pharmacie ou en magasin de beauté.

Voici à quoi ça ressemble : 

bannir le coton
image aromazone

Et maintenant, pour les cotons-tiges, comment faire ?

Les cotons tiges ! Parlons-en ! Une grosse source de déchets dans la salle de bain.

C’est tellement illogique de continuer de produire des cotons tiges quand on sait que ce sont les principaux déchets que l’on retrouve sur les littoraux, dans les océans et causent la mort des oiseaux et poissons qui les ingèrent (perforation des organes). Eh oui, car il y a beaucoup de gens (très malins) qui jettent leurs cotons-tiges dans les toilettes. Mais les stations d’épuration ne les traitent pas efficacement et en rejettent une grande partie dans les rivières et dans la mer.

Mais, en juillet 2016, une loi a été votée (loi de la biodiversité), interdisant les cotons-tiges en plastique à partir du 1er janvier 2020. Et n’autorisant seulement des cotons-tiges totalement bio dégradables et compostables.

Biodégradable ou pas, le coût de production, le transport, le packaging etc, tout ça a tout de même un impact sur l’environnement. (25 milliards de coton-tige sont utilisés dans le monde chaque année)

Alors la solution définitive c’est l’oriculi ! Il s’agit d’un cure oreille.

Les chinois et les japonais sont en avance sur nous car ils en utilisent depuis des années. Décidément, ils sont à la pointe ! 😇

Voici les deux oriculi que j’ai essayé :

bannir le coton

Celui en bambou vient de chez Lamazuna (4,5 €) et celui en métal vient de chez Biocoop (marque Le myosotis, (5 €). Il me semble que l’on peut aussi trouver des cure-oreilles en métal dans les pharmacies.

Celui en bambou de chez Lamazuna est entièrement compostable. Voici ce qui est marqué sur l’étiquette qui l’accompagne, qui est compostable elle aussi :

 » Ses avantages : écologique et économique bien sûr mais également bon pour la santé. A la différence des bâtonnets, il empêche la formation de bouchon. Utilisez-le une ou deux fois par semaine, afin de retirer le cérumen visible à l’entrée de l’oreille. N’allez pas plus loin ! Le cérumen est un atout puisqu’il protège le tympan, donc autant le conserver tant qu’il n’est pas inesthétique »

Celui en métal de chez Le myosotis est vendu dans un petit sachet plastique avec un papier mentionnant : « rentrer délicatement l’embout dans le conduit auditif sans trop l’enfoncer et tourner doucement pour extraire le cérumen. Nettoyer et laisser sécher après chaque application ».

Lequel des deux je préfère :

Je trouve que celui en bambou est plus doux et moins agressif. Après tout dépend de la sensibilité de chacun. Pour moi, sa taille est plus appropriée à l’oreille et moins large que celui en métal. Il s’intègre à l’oreille au premier coup de main avec sa petite pelle bien conçue.

Je ne comprends pas pourquoi l’embout de l’oriculi en métal n’est pas « plein », qu’il y ait un trou. J’ai l’impression que ça n’aide pas à récupérer les saletés.

Comme vous l’avez compris, mon préféré est celui de Lamazuna.

bannir le coton

La marque Avril cosmétique propose également des oriculis.

Pour résumer, le coton tige sert plus à étaler le cérumen qu’à ne l’enlever, ça le repousse vers le fond de l’oreille contrairement à l’oriculi. Le cérumen a son utilité, il protège des bactéries, de la poussière etc. Alors, pas la peine de vouloir s’en débarrasser à tout prix. Par contre, se débarrasser des cotons tiges oui !!! Mais, je vous assure qu’on en enlève quand même des choses avec l’oriculi ahah !

Pour ce qui est de l’entretien, je le lave avec de l’eau et un peu de savon, je l’essuie avec une petite serviette ou je le laisse sécher à l’air libre.

L’oriculi : c’est l’avenir 👍 #teamoriculi

On peut aussi se servir de notre petit auriculaire, comme le suggère Béa Johnson. Une solution simple et économique ☺ Et j’ai vu que certains utilisaient des épingles à cheveux mais je n’ai pas essayé 😳

C’est à nous que reviennent nos choix de consommation. On ne nous force pas à acheter telle ou telle chose. Ce sont bien nos petites mains qui mettent les produits dans le caddie… Certes, le gouvernement doit faire changer les choses mais si on doit attendre qu’il le fasse on peut toujours courir. Nous avons bel et bien un pouvoir à notre niveau : celui de choisir ce que nous consommons. Si vous souhaitez réduire vos déchets et y aller pas à pas, je partage d’autres conseils ici. 

Alors, vous aussi vous dites stop aux cotons ? 😊

Épinglez cette image sur pinterest, le bouton apparaît en survolant l’image 🙂

Cet article contient des liens affiliés

31 Replies to “Pourquoi et comment bannir le coton dans la salle de bain ?”

  1. Super article 👍 Je suis passée à l’oriculi moi aussi. Marre de consommer 😤. Mais je n’ai pas eu à modifier mes habitudes pour les cotons, car je ne me maquille pas et ne m’en sert pas. Un gant de toilette et du savon suffisent à nettoyer ma peau. Mais j’ai presque envie d’en fabriquer tellement ils sont mignons tes petits cotons 😍

    1. Merci pour ton commentaire ☺️ c’est vrai qu’un gant de toilette et du savon suffisent aussi pour se démaquiller. Ce tissus éponge m’a fait de l’oeil haha. En tout cas c’est super d’être aussi passé à l’oriculi 😊 Bonne fin de weekend à toi

  2. Super article ! Ça fait un moment que je suis passée aux carrés lavable (en eucalyptus pour moi) et que j’ai adopté l’oriculi, c’est vraiment chouette de voir que ma poubelle ne se rempli plus autant qu’avant !
    J’espère que les lingettes Lamazuna te plaisent 🙂
    Bisous

    1. C’est sur qu’en adoptant uniquement ces deux petits gestes, ça diminue déjà pas mal la poubelle 😉 Je les adore, merci encore, elles sont super. Bisous et bonne fin de weekend ^^

  3. Guilbault Isabelle dit : Répondre

    Encore un super article très étayé !!!! Merci beaucoup Mademoiselle Grenadine 😉 Pour ma part, je me lave le visage avec du savon d’Alep acheté en magasin Bio + gant de toilette. Mais tes petits cotons sont trop mignons ! Pour les cotons tiges, j’adore l’idée de l’oriculi ! Et tu m’as donné l’envie d’essayer !!! Mon ORL conseille de se laver les oreilles uniquement avec le jet de la pomme de douche lors des shampoings et cotons tiges à proscrire pour les petits et les grands 😉 Mais j’avoue encore en utiliser… C’est une mauvaise habitude 🙁 Par contre, en cas de bouchon de cérumen ou de peau (c’est mon cas, le conduit desquame et je perd en audition), j’ai découvert les bougies auriculaires hopi que j’achète en magasin bio et c’est le top pour nettoyer les oreilles en douceur ! « En brûlant, la bougie auriculaire a deux effets sur le conduit auditif :
    Grâce à la chaleur qui pénètre dans l’oreille, l’irrigation sanguine est stimulée, et le ramollissement du cérumen est favorisé.
    La remontée d’air chaud que la bougie provoque permet de créer un « effet cheminée : une aspiration à la base du cône : les impuretés et les dépôts présents dans le canal auriculaire sont alors éliminés ( http://www.bivea.fr/blog/aromatherapie/astuces-naturelles/bougies-auriculaires-la-solution-simple-naturelle-et-efficace-pour-lhygiene-de-vos-oreilles) » Une solution simple, naturelle et efficace que j’ai adoptée une à deux fois fois par an ! 😉
    Continue d’écrire, j’adore tes articles 🙂

  4. Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir 🙂 C’est vrai que les mauvaises habitudes sont difficiles à changer. Je connais ces bougies d’oreille mais je n’en ai jamais utilisé, il faudrait que je teste à l’occasion. En tout cas, c’est top d’avoir ton avis hihi. Oui, les ORL ne comprennent pas pourquoi les cotons-tiges sont vendu, c’est purement marketing finalement, tout est bon pour se faire de l’argent lol 😟
    Merci encore 😍😘 je suis contente que mes articles te plaisent 😊

  5. Super article !

    1. Merci beaucoup 😘

  6. J’ai fabriqué mes premiers cotons lavables le mois dernier avec un vieux tissu polaire qui traînait, c’est nickel ! (et puis bien plus doux il faut avouer)
    Pour les oreilles, je me sers des bougies hopi de temps en temps, il faudrait vraiment que je teste les oriculi pour voir !

  7. J’ai trouvé ton article vraiment très intéressant ! Et les deux sujets dont tu parles sont notamment certaines de mes résolutions 2017 :). Je suis bien décidée à dire adieu aux cotons-tiges et aux cotons jetables !

    Claire
    http://www.la-mode-selon-claire.fr

    1. Merci beaucoup Claire 🙂 tu as pris de bonnes résolutions hihi

  8. Je me suis permise de partager ton article sur ma page Facebook (en fait pour le « objectif express » sur le café des blogueuses ou ils proposent de relayer un article de blog que l’on à aimé sur notre page facebook,) et ton article m’a vraiment beaucoup plus (comme tout les autres d’ailleurs !) du coup je te le dit ici car je n’ai pas pu directement t’identifier, il me semble que tu n’as pas de page facebook non ?

  9. J’aime l’idée de bannir les produits qui sont un désastre pour l’environnement et surtout le 0 déchet. Cet article est très intéressant car si je bannissais les cotons dans la salle de bain c’était surtout pour le 0 déchet (ou plutôt pour le moins de déchet possible pour moi (Je n’en suis pas encore au stade de Béa ^^)) mais je ne pensais pas le coton aussi nocif pour l’environnement. Maintenant je le sais. Perso pour moi c’est éponge Konjac et pas de coton-tige, de gros problèmes orl m’ont fait arrêter leur utilisation et mes oreilles s’en portent mieux. Nettoyage quand je fais mon shampoing et rinçage à l’eau rien de plus rien de moins.
    Merci pour l’article 🙂

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 finalement les cotons-tiges ne sont pas du tout terribles pour les oreilles. C’est un vrai business lol. Tous nos petits gestes combinés au quotidien donnent de l’espoir. Bravo pour ton engagement 😉

      1. Tout est business aujourd’hui malheureusement, c’est ce qui a été mon déclic. Et j’aime voir des blogs comme le tiens pousser un peu partout, les mentalités changent et tu y contribues. Merci à toi.

  10. J’ai carrément banni les octons de ma salle de bain j’utilise ceux des tendances d’emma et l’oriculi de Lamazuna et franchement je ne m’en porte pas plus mal. Au fait, je tenais à te prévenir, suite à un transfert de blog, j’ai perdu mes abonnés dont tu faisais partie donc si tu es toujours intéressée tu peux te réinscrire par mail directement

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 je me suis réinscrite. Effectivement, je ne trouvais plus ton blog lorsque j’ai voulu lire ton dernier article que j’avais reçu en newsletter. Maintenant c’est bon 🙂 Bonne soirée à toi

  11. oups mauvaise manip, je disais que tu pouvais te réinscrire par mail directement sur le blog lovinit.fr. Belle journée

  12. Bonjour Mademoiselle Grenadine,
    Merci pour ton super article. Moi je n’utilise plus de coton disque pour le démaquillage mais des petits carrés éponge, et franchement très efficaces doux et facile à entretenir. Quant aux cotons tiges je me souviens que ma mère à l’époque utilisait les épingles à chignon.
    A bientôt

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 on est allé s’embêter à créer des cotons-tiges alors que la solution était déjà la. Bisous

  13. […] Pourquoi et comment bannir le coton dans la salle de bain ? […]

  14. Merci pour cet article,

    Pour l’instant j’ai remplacer les cotons démaquillant, mais pour enlever le vernis de mes ongles je n’ait pas trouver de solution plus durable que la méthode coton/dissolvant.

    A tu trouvé une solution?

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 peut être le bain à dissolvant ? ça fait du déchet quand même mais peut-être moins que si on jette des cotons à chaque fois. T’en penses quoi ?

      1. je pense que ca peut être une bonne idée en plus en faisant le bain dissolvant soit même dans un pot en verre avec un bout d’éponge. Le seul problème c’est que j’ai peur que ca utilise plus d’acétone ( et qui ne s’évapore pas au fur et à mesure). L’acétone étant un produit qui peut être toxique pour l’environnement il ne faut pas le jeter dans l’évier… Je suis en pleine réflexion sur ce sujet.

        Je réfléchit a faire un comparatif pour savoir combien de temps me dure une bouteille de dissolvant avec chaque méthode, combient d’éponges, cottons ect pour savoir ( Mon âme d’étudiante en bio se reveille xD)

        1. Oooh c’est super des études en bio 🙂 tu as raison de faire tous ces comparatifs. Tu me diras quand tu sauras ce qui est le mieux après tes tests 🙂 j’imagine qu’il existe une alternative aux dissolvants classiques mais est-ce que ça marche autant ?

      2. J’ai pas encore commencer mais je pense bientôt le faire .

        C’est bien des fois de faire des test ca casse les idées reçue, c’est en mettant de l’après shampoing sur le moitié de mes cheveux que je m’étais rendu compte que mon vieux après shampoing ne servait qu’a démêler et n’améliorais en rien l’état de mes cheveux ^^

        Bah le problème c’est que dans tout les cas il faut un solvant…

        Sinon ya la base peel off qui pourrais etre une solution mais ca altère pas mal la tenue du vernis a c qu’on m’as dis. J’ai pas encore testé.

        1. Oui voilà, il faut faire des tests. Je serais à l’affût de ce que tu partageras sur tes tests concluants ou non 🙂 belle soirée à toi

  15. […] Pourquoi et comment bannir le coton dans la salle de bain ? […]

  16. Merci pour cet article! Petite question : pour enlever le vernis à ongles vous utilisez aussi les lingettes maison? Ça part bien au lavage ? J utilise du bain dissolvant mais il y a tout le temps des restes de vernis à enlever. Merci pour vos réponses 🙂

    1. Bonjour, javoue que je ne mets plus trop de vernis à ongles mais si je devais m’en enlever je ne pense pas que j’utiliserai de lingettes maison car je doute que le dissolvant et le vernis partent au lavage. Mais bon, il faudrait essayer 🙂 ou alors il faudrait une lingette dédiée pour les ongles ? Merci pour le commentaire 🙂

  17. […] Pourquoi et comment bannir le coton dans la salle de bain ? […]

Laisser un commentaire