Laits végétaux maison – mes 3 recettes

En farfouillant sur pinterest, j’ai découvert qu’on pouvait faire ses laits végétaux/boissons végétales soi-même. ça tombe bien car je ne bois plus de lait de vache (pourtant j’en étais une grande consommatrice) et je commençais à me lasser du soja. C’est très facile, rapide et nécessite que peu de matériel. J’ai donc essayé et je vous partage ici mon expérience pour la confection de lait végétal de noisette, d’amande et d’avoine. Et autant dire que je suis très contente du résultat 😉

Il ne s’agit pas de lait à proprement parler mais de boissons végétales. Je parle de lait car ces boissons végétales ont le même aspect que du lait animal et on peut en faire la même utilisation.

Matériel :

– un blender ou un mixer plongeant (j’utilise ce deuxième)

– un torchon en coton ou un sac à lait végétal

 

Lait d’amande

La méthode est la même pour ces trois boissons végétales :

– Faire tremper 100g d’amandes dans de l’eau pendant 8 à 12h

– Bien jeter l’eau de trempage de l’amande, sinon le gout est infecte

– Mixer les amandes avec 1 litre d’eau dans un blender ou avec le mixeur plongeant

– Filtrer le tout avec un torchon ou un sac à lait puis mettre en bouteille

Laits végétaux maison

Je n’ai pas émondé les amandes puisque tout sera retenu dans l’étape de filtrage.

Coût : 1.16 € le litre (11.6€ le kg d’amande)

Laits végétaux maison

 

Lait d’avoine

– 100 g d’avoine

– 1 litre d’eau

Pour le lait d’avoine, j’ai essayé deux méthodes. La première : j’ai laissé tremper une nuit puis j’ai mixé le tout. La seconde, je n’ai pas laissé tremper et j’ai mixé directement les flocons d’avoine dans l’eau. Finalement, le rendu était le même donc on peut sauter l’étape de trempage pour ce lait 👍

Coût : 0.10€ le litre (1 € le kg d’avoine) – C’est le plus économique

Laits végétaux maison

 

Lait de noisette 

– 100 g de noisettes

– 1 litre d’eau

J’adore celui là, il laisse s’échapper une bonne odeur de pâte à tartiner 😍

Coût : 3.02 € le litre (30 € le kg de noisette, quand même !!😳). L’idéal est d’avoir un noisetier dans son jardin. Pour ma part, c’est ma tante qui me fournit 👌

Laits végétaux maison

 

Précisions sur l’étape de filtrage :

J’utilise un torchon en coton et cela me convient parfaitement. Quant aux passoires, les mailles sont trop grosses et des résidus passent à travers. J’aurais pu utiliser des filtres à café mais c’est beaucoup plus long et générateur de déchet 😝

L’idéal serait d’utiliser un sac à lait, c’est un sac conçu spécialement pour filtrer son lait végétal. Les mailles sont très fines et laissent passer seulement le liquide. La matière permet un nettoyage facile. Le prix moyen sur internet est d’environs 15 € donc c’est un investissement utile si l’on compte s’en servir régulièrement. Voici à quoi ça ressemble

sac-a-lait-vegetal

Après l’étape de filtrage, il reste des résidus, ça s’appelle l’OKARA.

On peut s’en servir dans la préparation de cookies, de gâteaux, de granola, de fond de tarte, de crumble… En remplacement ou en complément de la farine, en guise de chapelure etc. Voici à quoi ces résidus ressemblent pour chaque lait que j’ai réalisé :

Laits végétaux maison

Laits végétaux maison

okara noisette.png

 

Utilisations des laits végétaux et ajouts :

En fonction du gout voulu, on peut ajuster la quantité. J’ai mis à chaque fois 100 g et je trouve ça suffisant. Dan l’eau de trempage, on peut ajouter de la cannelle, du miel, des dattes, de l’arôme vanille, du sirop d’agave, ou ce que l’on veut pour aromatiser à son goût. Personnellement, je n’ai rien ajouté car je suis un régime sans sucre, d’ailleurs je fais mon bilan 6 mois sans sucre ici.

On peut l’utiliser en cuisine pour faire des crèmes ou des préparations diverses : de la béchamel, des crêpes, des gâteaux, des veloutés etc..

Par contre, il faut bien secouer la bouteille car un dépôt se forme. Résultat en image avec le lait d’avoine :

Laits végétaux maison

 

Autres laits végétaux maison :

Mais on peut aussi confectionner d’autres boissons végétales soi-même, tels que du lait de noix de cajou, de cacahuète, d’épeautre, de châtaigne, de riz, de noix de macadamia… La méthode reste la même.

Pour le lait de riz, j’ai essayé d’en faire suivant la même méthode que j’ai expliqué, mais le rendu était catastrophique et très épais. Si quelqu’un a la méthode pour faire du lait de riz, je suis preneuse 🙂 j’avais fais cuire 1 dose de riz pour 9 doses d’eau puis j’ai mixé. Et lorsque j’ai voulu filtrer avec le torchon, le liquide ne s’égouttait pas et j’avais une sorte de pâte gluante dans les mains bouuuuuh 😱.

Il y a des recettes qui expliquent que mélanger de la farine de riz avec de l’eau, ça fonctionne tout aussi bien. Et c’est vrai que c’est la recette de lait de riz pour laquelle j’ai le moins été déçue. J’essaye tout de même de trouver une autre solution 😊

J’ai aussi essayé le lait de noix de cajou, et ce n’est pas mal non plus, il faut aimer 😊

Le lait de coco est également délicieux ! J’en parle dans cet article. 

lait de coco maison

 

Avantages de faire son lait végétal :

– Même texture qu’en magasin mais beaucoup moins sucré et sans additifs

– Il se conserve 4 à 5 jours au réfrigérateur comme une brique du commerce

– Economique

– Zéro déchet

 

Vous voyez, ce n’est absolument pas compliqué, à aucun moment je n’ai cuit quoi que ça soit. Une fois qu’on a pris le coup de main c’est très rapide.

Vous pouvez aussi retrouver mon article spécial boissons saines et zéro déchet, ou encore mes petits déjeuners healthy

Vous comptez essayer ? 🌱

Laits végétaux maison

27 Replies to “Laits végétaux maison – mes 3 recettes”

  1. J’essaierais ça absolument qud j’aurais des bouteilles de verre de disponible et que j’aurais acheté un mixeur plongeur ! J’ai hâte d’y gouter car j’aimerais bien pouvoir faire l’impasse sur le lait de vache! Merci pour cet article simple et utile !

  2. Guilbault Isabelle dit : Répondre

    Merci beaucoup pour cet article très intéressant ! C’est très bien expliqué Nous consommons régulièrement des laits végétaux, alors cela me donne vraiment envie d’essayer ! 😉

  3. Merci pour cet article très intéressant. J’avais déjà testé le lait d’amande maison (grâce à la même méthode) mais je ne savait pas que ça fonctionnait pour l’avoine ou la noisette! Je vais vite tester. Je n’ai jamais osé en acheter en magasin car j’ai peur de ne pas aimé le gout et je trouve ça dommage de le jeter. Avec cette méthode l’avantage c’est qu’on peut doser comme on le souhaite. J’ai hâte d’y goûter 😉

  4. Hello ! Je le fais aussi, et j’utilise depuis le début un filtre à café perpétuel : ça marche hyper bien et ça ne génère donc pas de déchet. Sinon, j’ai aussi un tulle très fin, pratique pour bien essorer l’okara à la fin.
    Je suis fanatique du lait de châtaigne, ensuite amande, noix… C’est vraiment merveilleux de faire son lait végétal maison, ça permet aussi d’en préparer en petite quantité quand on n’en a pas besoin tous les jours, ou selon la recette qu’on veut faire ! Le top pour ne rien gaspiller :))
    Je vais essayer le lait d’avoine, en cas d’urgence crêpes, c’est génial !

    1. Merci pour ton commentaire ☺ ah oui, bonne idée de réutiliser le même à chaque fois. ça sèche bien et l’okara ne reste pas coincé dedans ? Tu le rinces ? Mais c’est sur que c’est trop top de faire son lait végétal, sous tous les plans 😉

      1. C’est un filtre à café perpétuel, donc pas un jetable en papier : il est en plastique et en tulle très fin 😉

        1. Ah, je ne connaissais pas, merci beaucoup pour cette découverte ☺

  5. Coucou !

    Haaaa je crois que c’est une de meilleures découvertes de la journée ! En plus c’est trop simple à retenir :100 g d’oléagineux et 1L d’eau. Merci merci je vais m’empresser de tester ça la semaine prochaine. 😀

    Bisous,
    Lumiya

    1. Coucou, merci de ton commentaire 🙂 j’espère que la recette te plairas. Bisous 🙂

  6. Merci pour cette recette.
    Niveau goût ça donne quoi ? Et texture ? Ce n’est pas trop aqueux ?

    1. J’aime beaucoup le gout et la texture qui ressemblent aux briques de lait végétal du commerce. Après c’est sur qu’il faut déjà aimer ceux du commerce avant de se lancer ^^

  7. Moi aussi je fais mon lait végétal maison ! Mon préféré c’est amande/noisette 🙂
    Et pour filtrer j’utilise une passoire assez fine et je n’ai aucun soucis !

  8. Merci pour les recettes, je vais essayer !

    1. Super, tu me diras 🙂

  9. J’en fais de temps en temps. Astuce pour filtrer : un vieux collant. Ça fonctionne super bien et on evite en même temps les déchets en recyclant ses vieux collants. J’adore le lait de noisettes miam ! Pour le lait d’avoine je préfère utiliser de l’avoine décortiquée c’est plus long mais je trouve le résultat meilleur, c’est moins gluant.

    1. Merci pour ton commentaire 🙂 je ne connaissais pas l’avoine décortiquée, je vais regarder ça de plus près ^^ c’est vrai qu’un vieux collant fait l’affaire aussi 🙂 et le lait de noisette miam. Bonne fin de weekend.

  10. […] via Mes laits végétaux maison – 3 recettes — Mademoiselle Grenadine […]

  11. […] Mes laits végétaux maison – 3 recettes […]

  12. […] Mes laits végétaux maison – 3 recettes […]

  13. Ça à l’air si facile en faite de faire son lait végétal … Je crois que ce serait vraiment LA meilleure solution pour moi. J’ai toujours détesté le lait de vache (à en vomir) du coup je n’ai jamais pris l’habitude d’en utiliser par conséquent quand j’achète un lait végétal, la brique d’1 L c’est beaucoup, beaucoup trop pour moi et je finis par la jeter alors qu’elle est encore à moitié pleine. J’ai finie pas ne plus prendre.
    Avec ta technique, au moins je pourrais préparer juste ce que j’ai besoin 🙂

    1. Oh oui c’est dommage pour la brique pas terminée. Le faire soi-même c’est tellement simple et économique en plus, et les résidus peuvent servir pour les gâteaux, ça c’est vraiment un bon point. Ravie que ça te plaise et merci pour ton passage ici 🙂

  14. […] Mes laits végétaux maison – 3 recettes […]

  15. J’arrive un peu après la bataille mais je viens de tomber sur votre article sur Pinterest. Pour le lait de riz, je prends 50g de riz brun (bio) pour 1 litre d’eau. Je fais bien cuire le riz et je jette l’eau de cuisson. Puis je le mixe dans le blender, avec un peu d’eau, je rajoute une pincée de sel et une cuillère à soupe de sucre. Une fois bien mixé, je rajoute le reste de l’eau et je mixe à nouveau, puis je filtre dans le sac à lait. Je fais pareil avec l’avoine (en grains décortiqués). La cuisson préalable évite que le lait fige quand je le réchauffe au micro-onde dans ma tasse.
    Et sinon, pour les noisettes comme c’est très cher, je fais un mélange épeautre/noisette : 70-80g d’épeautre en grain, et je complète jusqu’à 100g avec des noisettes. Je fais tremper séparément une nuit, je rince bien. Je cuis l’épeautre. Puis je mixe le tout, comme dit au dessus, dans un fond d’eau avec assaisonnement, puis j’ajoute le reste de l’eau avant de le filtrer. L’okara qui en résulte est super pour les gâteaux (je ne garde généralement pas celui du riz ou de l’avoine).

    1. Bonjour Claire,
      Merci pour ces astuces et conseils 🙂 je garde ça sous le coude et j’essaye bientôt.
      Super !
      Belle journée 🙂

  16. L okara se conserve combien de temps, dans quel sorte de contenant et à quelle température

    1. Bonjour, il faut le consommer assez vite s’il est humide. Je le laisse au frigo dans un petit bol. Sinon, il est possible de le faire sécher au four par exemple pour le conserver longtemps. Ou de le congeler 🙂

Laisser un commentaire