Je fais mon shampoing solide : DIY

Cela faisait un moment que je pensais à opter pour un shampoing naturel, sans toutes ces cochonneries qu’on nous met dans les shampoings industriels. Bye bye L’oréal, Head & shoulders et compagnie, hello nature ! J’ai donc testé la recette de Naturellement Lyla et j’ai adoré. Je voulais donc la partager ici et faire part de mes découvertes ☺

J’ai une tendance à avoir des pellicules (grrr), j’ai donc adapté la recette en fonction, j’ai fais mes petits achats en ligne sur aroma-zone et c’est parti :

Pour 100 g de shampoing, il faut :

mon shampoing solide

 

  • 60 g de tensio actif SCI : c’est un dérivé de l’huile de coco. Apporte un effet moussant à la préparation
  • 10 g de poudre de shikakai : poudre capillaire végétale lavante. Apporte de la brillance, renforce, démêle et prévient les pellicules
  • 20 g d’huile végétale. J’ai choisis l’huile végétale de chaulmoogra. Elle est originaire d’Inde et formidable pour les pellicules et la chute des cheveux.
  • 15 à 20 gouttes d’huiles essentielles. J’ai choisis l’huile essentielle de laurier noble : antibactérienne et antifongique.
  • 10 g d’eau
  • 19 gouttes de cosgard : assure la conservation des préparation cosmétiques qui ont une phase aqueuse (facultatif)

Et, j’ai trouvé intéressant de calculer le coût de revient de ce shampoing et de le comparer à celui d’un shampoing du commerce. Ça donne ça : 3,1 € ( ça reviendra moins cher si on n’utilise pas de cosgard. Et le prix varie en fonction des huiles végétales et huiles essentielles qu’on choisit)

Utilisez plutôt une petite spatule car la pâte aura tendance à se coincer dans le mini fouet.

1) Au bain marie : mélanger le tensio-actif et l’eau (la première fois, j’ai voulu sentir l’odeur du tensio-actif, imbécile que je suis, ça m’a décapé les poumons lol 😷, je n’ai vu qu’après qu’il faut être précautionneux avec ce produit)

2) Ajouter l’huile végétale et mélanger

3) Incorporer la poudre de shikakai. On obtient une pâte homogène et non liquide

4) Ajouter le cosgard et l’huile essentielle hors du feu

5) Mettre dans des moules, bien tasser et attendre 24 h avant de démouler

Voici une idée des textures que ça donne :

mon shampoing solide

J’ai choisi des moules à cannelés (oui, je ne fais pas trop dans l’original 😜) car je trouve que c’est la forme la plus pratique à utiliser. Donc pour 100 g, je remplis un peu moins de deux moules à cannelés.

 

Comment s’en servir :

Humidifier et frotter le shampoing solide avec les mains. Récupérer la mousse et l’appliquer directement sur les cheveux. 

Comment se conserve t-il :

On peut le conserver pendant trois mois minimum à température ambiante (je ne le met pas dans une boite mais le laisse à l’air libre). Je n’ai pas essayé cette recette sans le cosgard donc je ne sais pas combien de temps il pourrait se conserver sans. On peut utiliser le cosgard jusqu’à 1 % du poids de la préparation. Ici, 19 gouttes correspondent à 0.6 % du poids (c’est ce que conseille aroma-zone).

Pour combien de shampoings :

100 g de shampoing solide équivaut à 500 ml de shampoing liquide

 

Facilité d’utilisation :

C’est très pratique, ça mousse beaucoup et même plus que ce que j’aurais imaginé.

 

On peut changer la poudre de shikakai par du rhassoul ou toute autre poudre végétale (ou mettre la moitié de chaque), modifier les huiles végétales et essentielles à l’infini, au gré de ses besoins et envies, ajouter des actifs hydratants etc. Voici un petit tableau récapitulatif des huiles en fonction des types de cheveux.

mon shampoing solide

Mon avis :

  • pas d’emballage ni de substances polluantes, la planète nous dit merci
  • des produits uniquement naturels
  • un gain de place dans la salle de bain
  • un shampoing qui dure longtemps
  • la satisfaction de se dire que c’est « moi qui l’a fait »

L’odeur et la couleur sont bien moins appétissantes 😝 que dans le commerce mais je suis prête à faire l’impasse dessus.

On peut aussi en acheter sur internet par exemple chez Lamazuna, Pachamamai et sur le site de slow cosmétique il y a un large choix.

J’aime aussi me laver les cheveux en utilisant des poudres de soin, je vous explique comment dans cet article.

Et vous, vous utilisez des shampoings naturels et/ou faits mains ?

A très vite pour de nouvelles recettes naturelles ☺🍃🍃

 

19 Replies to “Je fais mon shampoing solide : DIY”

  1. Ca fait un moment que j’ai envie de tenter (mais j’ai d’abord des tonnes de shampoings d’avance à finir)) mais je tenterai l’experience bientôt alors je garde ta recette bien au chaud. Merci !

    1. Super 🙂 tu m’en diras des nouvelles !

  2. J’ai fait mon premier shampoing solide selon ta recette en juillet, sans cosgard.
    Pour ces proportions, j’ai fait 2 shampoings. J’en ai offert un et gardé le second. Il en reste encore un peu et nous sommes 2 à l’utiliser.
    J’aime l’odeur, la texture, tout (j’ai mis HV coco, shikakai et HE ylang-ylang).
    Bises !

    1. Merci de ton commentaire, c’est super d’avoir des retours 🙂 avec l’huile de coco ça doit sentir super bon ! bizz 🙂

  3. Bonjour :o) en général c’est un pb au foie les pellicules, ou hormonal chez les femmes, rarement aux cheveux. il faut se reposer plus souvent et/ou désengorger le foie et souvent faire un tri dans les aliments que l’on mange :o)
    Bon week end

  4. Guilbault Isabelle dit : Répondre

    Cela fait un moment que j’y pense !!! Et je crois que cet article, une nouvelle fois très bien étayé, me donne envie d’essayer !!!!!! 😉 MERCI pour toutes vos explications !

  5. C’est celui-ci je vais essayer 😉

  6. Bonjour, je viens de réaliser ta recette ! en l’adaptant pour cheveux gras, en suivant ton tableau j’ai mis huile de jojoba et HE tea tree et mandarine( je n’avais plus de petit grain bigarade).

    J’ai une question, est ce que je peux utiliser le shampoing juste après le démoulage (24h), ou faut il encore attendre?
    Trop hâte de l’essayer! Merci pour ta recette et tes photos de texture. C’est bien ce que j’ai retrouvé aussi en suivant les étapes.

    1. Bonjour 🙂 merci beaucoup pour ton retour, ça me fait très plaisir. Je pense que s’il est bien sec après démoulage, il n’y a pas de problème pour l’utiliser tout de suite. 24h ça laisse de la marge 🙂 j’espère que l’utilisation te plairas 🙂

  7. […] DIY : je fais mon shampoing solide […]

  8. Ces derniers temps j’ai vraiment envie de passer au shampooing solide ; le tableau récapitulatif est super bien, je reviendrai par ici si je saute le pas… j’avais déjà testé un du commerce mais n’avais pas vraiment été satisfaite. Mais c’est peut-être comme beaucoup de choses, il faut trouver « le bon » ou la bonne recette qui convient bien !

    1. ooh super, tu me diras si tu te lances. Oui voilà, je pense qu’il faut trouver celui qui nous convient le mieux. Et la transition chimique/naturel n’est jamais simple 🙂

  9. Ma Tante me fait des shampoings solides absolument parfait. 😉 Mais j’ai également envie d’en faire moi même. ^^

  10. Merci pour cette recette, je l’utilise depuis septembre et mes cheveux ont moins tendance à être gras et donc pélliculaires (HE laurier+tea tree). La prochaine fois je tente un autre, super merci encore pour ces partages ! 😊

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂 c’est super de me dire ton retour 😉 contente que ça t’aille

  11. Hello ! J’ai trop envie de tester ! En revanche, je n’ai jamais de pellicules, j’ai les cheveux frisés-bouclés et très secs, tu me conseilles de changer qqch de ta recette ? Un énorme merci d’avance !

    1. Hello 🙂 merci pour ton commentaire. Tu peux changer les huiles par des huiles plus pour des cheveux secs. Baobab ou même ricin feraient très bien l’affaire et pour des cheveux frisés d’autant plus 🙂 après faut-il en avoir ^^ pour les huiles essentielles la quantité est assez minime donc si tu as du romarin, de la lavande ou de l’ylang ylang c’est très bien aussi. J’espère que cette recette te conviendras 🙂

  12. […] DIY : je fais mon shampoing solide […]

  13. […] Je fais mon shampoing solide : DIY […]

Laisser un commentaire