Le layering : ma routine visage soir

Le layering signifie « superposition de couche » en anglais, à l’image du millefeuille. C’est un rituel mis au point par les Japonaises. Il s’agit donc de superposer par étapes des produits naturels sur notre peau.

Tout d’abord, il est important de connaître son type de peau pour pouvoir mieux adapter les soins. Sur le site Oolution on peut réaliser un diagnostique de peau sous forme de quizz. Moi, j’ai une peau mixte à grasse à imperfection et déshydratée (tout ça oui 🤪!!!). Et, oui, une peau grasse peut-être déshydratée c’est-à-dire qu’elle manque d’eau et non de gras. Un article sur le blog de « Oh my green », aide à comprendre la différence entre une peau sèche et une peau déshydratée.

On me demande souvent où se procurer des produits, lesquels sont ceux aux compositions saines etc, je vais essayer d’ajouter une petite sélection à chaque étape du layering (je n’ai pas testé tous les produits des sélections que je propose mais si je les cite, c’est que j’en ai entendu du bien).

 

Première étape : le démaquillage

 

Cette étape est très importante et bien souvent négligée. Tant que la peau n’est pas parfaitement nettoyée, on ne peut rien lui apporter. Il faut donc lui permettre de bien respirer pour ensuite qu’elle soit réceptive aux soins. On commence donc par la débarrasser de ses impuretés.

Nul besoin de démaquillant de compèt’, de l’huile végétale suffit. L’huile va venir accrocher le maquillage et l’enlever en profondeur. C’est très efficace et économique en plus d’être naturel. J’utilise de l’huile de sésame, ricin ou pépin de raisin. Mais de l’huile de jojoba, de tournesol, de coco ou n’importe quelle huile que l’on trouve dans sa cuisine fera l’affaire. Autant dire que ça dure longtemps ! J’évite quand même d’utiliser des huiles précieuses et donc plus coûteuses, je les garde pour les soins.

le layering

 

Il faut donc appliquer l’huile en faisant des mouvements circulaires sur le visage et en insistant sur les yeux #teampanda. Je le fais avec mes mains puis je rince avec des cotons lavables ou un gant humide tout simplement (retrouvez mon article sur le coton et ses alternatives dans la salle de bain) On peut aussi le faire directement avec un gant ou un coton lavable, à sa convenance 😉

Quant aux lingettes en microfibres, elles sont très polluantes contrairement à ce que l’on a tendance à croire. Elles sont principalement constituées de polyester (on utilise des combustibles fossiles comme le pétrole pour le fabriquer) et de polyamide. Autrement dit : du plastique encore et toujours ! Un petit article intéressant à ce sujet ici.

le layering

 

Pour celles qui cherchent des démaquillants autres que des huiles végétales pures, dans cet article, ma copine Les Odyssées de Laeti donne son avis sur 4 laits démaquillants et deux huiles démaquillantes.

J’ai aussi entendu beaucoup de bien de l’huile démaquillante Oolutionl’huile lactée démaquillante Melvita (appartient au groupe l’Occitane), notamment par Marie de la chaine Youtube Shakermaker. D’ailleurs, dans cette vidéo, elle teste 7 démaquillants bio en directe. 

 

Deuxième étape : le nettoyage

 On passe maintenant au nettoyage de notre visage et on a l’embarras du choix :

le layering

Mais, il arrive que l’on ne supporte pas les savons même s’ils sont saponifiés à froid. Le nettoyage peut alors se faire avec d’autres produits que du savon : des nettoyants sans savon. Voici une petite sélection non exhaustive :

le nettoyant visage Pai skincare je l’ai essayé en échantillon, il ne mousse pas, j’ai adoré son odeur, sa douceur, son rendu sur ma peau, mais le prix est de 36 €

Le gel nettoyant visage avril

Le gel nettoyant purifiant Dermatherm

–  la mousse nettoyante Zao make-up,

– le gel nettoyant Cattier ;

– la gelée nettoyante sans savon Sanoflore (Sanoflore appartient à l’Oréal)

le gel nettoyant Melvita (Melvita appartient au groupe l’Occitane).

– Et pour qu’il y en ait pour tous les budgets voici des nettoyants de marques de luxe bio Tata Harper à 67 € et Mahalo (70 € quand même !!), le nettoyant de chez Lilfox à 75 €.

On retrouve aussi une large sélection sur le site slow cosmétique.

 

Troisième étape : lotionner

 le layering

Après le démaquillage et le nettoyage, la peau a besoin d’une lotion ou d’un hydrolat.

Qu’est ce qu’un hydrolat : il s’agit d’une eau qui contient des « traces » d’huiles essentielles. Les hydrolats sont issus des plantes et obtenus en même temps que les huiles essentielles (lors de leur distillation à la vapeur d’eau) mais ils sont plus doux. Ils ne requièrent aucunes contre-indications car leurs actions sont beaucoup plus faibles. Ils respectent le Ph de la peau. Par contre, la durée de conservation est beaucoup plus fragile.

Dans cet article, je vous montre comment réaliser un hydrolat (eau florale car la partie de la plante est une fleur) de rose maison 🌹

A quoi sert cette étape : à enlever les éventuelles traces de maquillage restantes, nettoyer les pores, éliminer l’excès de sébum, enlever le calcaire. Cette étape est idéale pour rafraîchir la peau. Il suffit de vaporiser l’hydrolat sur le visage ou le passer avec un coton lavable.

Les hydrolats sont à conserver au frigo. Des hydrolats sans conservateur sont à privilégier pour limiter les risques d’irritation.

J’alterne l’hydrolat de camomille de chez aromazone (sans conservateur), revitalise, soulage et purifie les peaux sensibles. Et l’hydrolat de lavande fine de chez sanoflore (avec conservateur) il rééquilibre et purifie les peaux mixtes à grasses.

Voici un petit article de Oh my green qui nous explique quel hydrolat choisir selon notre type de peau.

 

Petite sélection :

– Les hydrolats de cosmétiques camelines (mention slow cosmétique)

Les hydrolats de chez Bioflore (mention slow cosmétique)

La sélection d’hydrolat sur le site slow cosmétique

Les hydrolats de chez Essenciaga

Les hydrolats de chez Ladrôme (certains contiennent des conservateurs donc il faut regarder)

– Les hydrolats de chez De St Hilaires (certains contiennent des conservateurs donc il faut regarder)

 

On peut aussi utiliser des lotions (principalement composées de mélanges d’hydrolat) : la lotion nettoyante de chez Pranarom ; l’eau de soin flower power de chez Oolution ; l’eau de génie de chez Indemne ; la lotion tonique eau de brume de chez pachamamai  ; la lotion aqua manifica de chez Sanoflore (appartient à L’Oréal) ; la lotion lissante tonifiante de chez patyka.

A cette étape, nous sommes sûres qu’il ne reste plus de maquillage, impuretés, pollution et que la peau est bien propre. 

On passe donc aux soins. Maintenant c’est que du bénéf pour la peau 👌

 

Quatrième étape : hydrater et protéger

Une étape importante car l’hydratation permet de conserver éclat et élasticité de la peau mais aussi de la protéger des agressions extérieures. La déshydratation accélère l’apparition de rides et le relâchement de la peau.

Bien entendu il faut également penser à boire suffisamment pendant la journée pour hydrater la peau de l’intérieur.

le layering

 

L’aloe vera est l’agent hydratant par excellence. Les marques Bioflore ou encore Pur’aloe en proposent de bonnes qualités. J’utilise en ce moment celui de pur’aloe et j’enchainerais sur celui de chez Bioflore 🙂

Le gel de lin fait aussi le job (pour le faire maison, la recette est ici. On n’en trouve pas dans le commerce).

L’acide hyaluronique est également un bon hydratant. J’entends beaucoup de bien du sérum hydratant de chez Evolve, ma copine Les odyssées de Laeti lui a notamment consacré un article. Et moins cher, ce gel hydratant intense de chez Kivvi a l’air pas mal 👍

 

Cinquième : nourrir et revitaliser

 

Le meilleur moment pour nourrir sa peau est la nuit car elle récupère mieux et se consacre à l’activité cellulaire. Au repos, la peau absorbe encore mieux les actifs. Donc misons sur le soin de nuit 🌜

le layering

Les huiles doivent être choisies bio, vierges, de première pression à froid.

Les huiles végétales de chez Waam cosmétique, Make it beauty, De Saint Hilaire, Oden, Zaila beautysont de bonne qualité.

Chaque huile possède un indice de comédogénicité. Il faut donc la choisir en fonction de son type de peau. Par exemple, on ne choisira pas l’huile de coco si l’on a la peau grasse, elle pourra nous créer des boutons. On préférera l’huile de jojoba, de noisette ou encore de chanvre et de nigelle. Floriane du blog Fj beauty a fait un article complet sur les huiles végétales suivant notre type de peau.

Contrairement aux idées reçues, s’appliquer de l’huile pure sur le visage n’est pas néfaste pour la peau, il faut simplement faire attention aux indices de comédogénicité.

J’alterne l’huile de noisette aromazone (protectrice, réparatrice, cette huile est équilibrante et non comédogène) et l’huile de nigelle Make it beauty (idéale pour les peaux à tendance acnéique, elle a des propriétés purifiantes, antibactérienne, antiseptique, réparatrices)

2/3 gouttes d’huile végétales suffisent, on va les appliquer sur l’ensemble du visage.

On peut aussi utiliser une crème de nuit ou des huiles de soin : l’huile à la rose musquée de chez Pai skincare (un article y est consacré sur le blog Les odyssées de Laeti ); l’huile de soin antisèche de chez Indemne ; la synergie végétale urban détox de 3point3 ; le sérum stop o’spot de chez Cosmoz, l’huile réparatrice de chez Nourish, l’huile de soin Akane, les soins slow cosmétique

Et dernières petites étapes facultatives :

Nourrir ses lèvres avec un baume nourrissant naturel. Je fais le mien maison (ma recette ici), mais on peut tout aussi bien mettre du beurre de karité seul. Voici quelques marques qui proposent des baumes à lèvres aux bonnes compositions : skin & tonic, hurraw, Dr. Bronners, la sélection slow cosmétique 

le layering

Appliquer un soin contour des yeux, voici quelques marques en proposant des cleans : Gaina, propolia, Avril, Cho nature (produits de luxe).

 

Mon avis/expérience

Aux premiers abords, il est démotivant de voir toutes ces étapes. Je me suis chronométrée en prenant mon temps et top chrono, je prends : 7 minutes (lavage grossier de coton lavable compris).

L’idéale est de réaliser ce rituel au moins une heure avant d’aller se coucher le temps que la peau absorbe les soins au lieu que ça soit l’oreiller ^^

Depuis que je suis ce rituel layering (6 mois environ), ma peau s’en porte mieux. Bien évidemment, lorsque l’on ne se maquille pas, les étapes prennent encore moins de temps et l’on peut moduler en fonction des besoins de notre peau, rien n’est figé.

Pour en savoir plus :

– Ma copine Cindy Gate a réalisé une vidéo sur le Layering en utilisant le kit dédié de la marque paima beauté

– Elodie Joy Jaubert a dédié un livre complet au layering, elle parle également du layering capillaire

Des connaisseuses du layering par ici ? Vous utilisez quels produits ? ☺

le layering
Si vous souhaitez enregistrer cette épingle sur pinterest, survolez l’image.

Cet article contient des liens affiliés.

14 Replies to “Le layering : ma routine visage soir”

  1. Hello !
    Super article, il a dû te prendre du temps.
    C’est drôle car sans le savoir je fais du layering. J’ai exactement cette routine.
    J’utilise un démaquillant maison (eaux de chaux et huile d’olive), un savon saponifié à froid au lait de brebis et flocons d’avoine, un tonique fait maison (camomille, bambou, aloe vera et glycerine vegetal), gel d’aloe vera et huile d’argan (le soir) et macadamia (le matin).
    Simple, peu coûteuse et ma peau m’en remercie 😃.
    Merci pour les petits conseils.
    Des bises.
    Milène

    1. Coucou Milène,
      Merci beaucoup pour ton commentaire 🙂
      J’aimerais beaucoup essayer de faire mon liniment maison aussi en guise de démaquillant, ça a l’air tout doux pour la peau 😍 ta routine est au top, merci du partage 🙂
      Bizz à toi 😘

  2. Merci pour cette publication, je suis d’accord a 100 % !

    1. Merci à toi pour ton passage par ici 🙂 contente que ça te plaises

  3. Comme je te le disais sur Instagram, j’ai adopté cette technique après avoir lu le livre d’Elodie Joy Jaubert et avoir connu une esthéticienne qui utilisait de l’huile pour se démaquiller ! J’ai testé et c’est magique 🙂 Bon je ne fais pas toujours tout le rituel mais j’utilise systématiquement de l’hydrolat matin et soir 🙂

    1. Ooh tu as lu ce livre, c’est top ! j’aimerais aussi me le procurer pour en savoir davantage et avoir des petits conseils en plus.
      J’utilise aussi l’hydrolat le matin 😍 bravo pour tout ça 😘😘

      1. Merci hihi 🙂 Vu que je l’ai ce livre, ça t’intéresserait que je te le prête ?! Bisous 😘😘

        1. Merci tu es adorable, c’est peut-être un peu trop compliqué à distance, je vais voir si il n’est pas dans ma bibliothèque. Merci pour ta proposition 😍

          1. C’est normal ! Ah oui la bibliothèque ça peut être une bonne option ! 🙂 Sinon tiens-moi au courant voir si on ne peut pas s’arranger ^^ !

  4. Ton article est ultra complet et on a que l’embarra du choix pour les produits hihi 😉 Je fait également toutes ces étapes excepté le démaquillage à l’huile maintenant je fais directement au savon de marseille et ma peau adore !
    Bisous!

    1. Merci beaucoup ma belle 🙂 c’est vrai que l’on peut clairement sauter cette étape en faisant comme toi. Vive le savon de Marseille 😍 Bisous à toi 😘

  5. Coucou !

    Article super complet et détaillé comme d’habitude !
    Merci pour les liens.
    Oui adepte moi aussi du layering à part l’étape hydrolat que je ne fais pas tout le temps.

    Bisous

    Laeti

    1. Coucou,
      Merci pour ton commentaire 🙂 je suis contente qu’il te plaise. Ce qui est cool c’est que l’on peut sauter des étapes et décider d’y revenir.
      Bisous

  6. […] Le layering : ma routine visage soir […]

Laisser un commentaire